L'essentiel

Une jolie et discrète orchidée, bien reconnaissable par le contraste de couleurs de son inflorescence : claire en partie inférieure et rouge-brun sombre à son sommet, comme noircie par le feu, d’où son nom.

L'écologie

C’est une espèce de milieux ouverts plutôt calcicoles, pelouses, pâturages, secs à frais,

L'époque de floraison

De mi-mai à début juin.

La distribution en Normandie

L’espèce est globalement en régression en Normandie. Dans les années 2000, elle n’a plus été observée dans l’Eure et n’a été notée qu’en 3 stations en Seine-Maritime, et 2 stations dans le Calvados. L’Orne reste le département où l’espèce est la plus présente avec une vingtaine de stations pour ces 20 dernières années.

Les espèces proches

Impossible à confondre ; l’Orchis brûlé possède une inflorescence et des fleurs nettement plus petites que celles de l’Orchis pourpre dont la gamme de couleurs est très proche.

Les hybrides

Pas d’hybrides connus en Normandie.

Les insectes pollinisateurs

Insectes assez spécifiques, de l’ordre des Diptères (Echinomyia magnicornis) et Coléoptères (Leptura livida).

Les statuts : protection et listes rouges régionales

  • Espèce non protégée en Normandie
  • En Basse-Normandie : _VU_ Espèce vulnérable
  • En Haute-Normandie : _CR_ Espèce en danger critique
Neotinea Ustulata par Christian Noël
Christian Noël 27 05 2019 (76)

Galerie

  • Post Category:Espèces normandes
  • Post last modified:15 mai 2020