La SFO nationale

La Société Française d’Orchidophilie a été créée en 1969 sous le statut des lois de 1901. Elle est reconnue par le ministère de l’Ecologie (renommé Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES)) au titre de la Protection de la Nature et de la Qualité de la Vie. Début 2020, elle compte plus de 1 300 membres, rassemblant des amateurs et des spécialistes et bénéficie d’une audience internationale.

Les multiples activités de la SFO sont centrées sur :

  • la connaissance des orchidées indigènes et exotiques ;
  • le développement de la culture des orchidées ;
  • la protection des milieux naturels qui abritent les espèces les plus menacées, en France et à l’étranger.

Suite à une commande du Ministère de l’Environnement de l’époque, la SFO est à l’origine de la réalisation de l’Atlas des orchidées de France, paru en 2010. Ce travail considérable de cartographie a mobilisé de très nombreux bénévoles dans chaque département. Les relevés ont été intégrés dans une base de données transmise au Muséum National d’Histoire Naturelle.

La SFO comporte un Conseil Scientifique qui a coordonné et publié divers ouvrages ou études, parmi lesquelles, aux éditions Biotope, Les Orchidées de France, Belgique et Luxembourg, un livre de référence sur l’orchidoflore du territoire métropolitain.

La SFO « nationale » publie 4 numéros par an de la revue l’Orchidophile. Cette revue permet aux adhérents abonnés de développer leurs connaissances sur les orchidées indigènes et exotiques tout en étant informés des différentes actions de la SFO.

Orchisauvage

Orchisauvage est un site collaboratif de collecte et de partage d’observations d’orchidées de France métropolitaine coordonné par la Société Française d’Orchidophilie. Il a été lancé en février 2014 et a rencontré rapidement un succès considérable. Ce site couvre tout le territoire métropolitain, Corse incluse.

Son principal objectif est le partage d’informations à des fins de connaissances (notamment de recherches) et de conservation. Des précautions sont donc prises pour assurer la sécurité des espèces et des milieux.

Si vous voulez participer activement à la connaissance et contribuer ainsi à la conservation des orchidées sauvages, inscrivez-vous en cliquant sur « J’aimerais participer » sur la page d’accueil !

5 ans après le lancement, plus d’un demi-million d’observations ont été déposées sur la plate-forme Orchisauvage par plus de 3000 observateurs !

Orchisauvage – Présence d’Anacamptis laxiflora en France