30 années de cartographie en Normandie

La cartographie des orchidées en Normandie consiste à étudier leur répartition sur le territoire régional. Depuis 1987, suite à la commande par le Ministère de l’Environnement d’un inventaire des orchidées de France et d’un atlas national, il s’est mis en place un réseau de cartographes départementaux. En Normandie, les activités de cartographie ont permis avant même la synthèse nationale et la sortie de l’Atlas des Orchidées de France, de publier un Atlas de Haute Normandie en 1997 et un ouvrage sur les orchidées de la Manche en 2002 (voir Publications).

Ce n’est qu’en 2015, avec l’Atlas des Orchidées de Normandie publié par la SFO Normandie qu’il existe enfin un véritable état des lieux de la famille des orchidées sur toute la région Normandie.

La cartographie n’est cependant jamais définitive :

  • de nouvelles stations sont découvertes, parfois même des stations de nouvelles espèces comme Himantoglossum robertianum, présent sporadiquement de 2000 à 2005 dans le Calvados, et redécouvert en 2019 dans le Calvados, puis en 2020 dans la Manche,
  • certaines espèces comme Spiranthes spiralis progressent hors de leurs milieux naturels et sont de plus en plus retrouvées dans des zones fortement aménagées par l’homme comme les « espaces verts » des rocades routières,
  • mais malheureusement aussi de nombreuses stations observées il y a quelques années ont disparu suite à des modifications importantes des lieux : élargissement de routes, création de zones d’activités, lotissements, ou à la suite de la modification des usages : abandon du pâturage, plantations diverses etc.

Les cartographes départementaux

Dans chaque département, un responsable de la cartographie est accrédité au niveau national par la SFO, ces cartographes départementaux exerçant une fonction majeure au sein de l’association.

Les cinq cartographes accrédités en Normandie s’engagent à assurer leurs missions en plein accord avec les objectifs de la SFO (connaissance et protection des orchidées…) et en respectant l’éthique nécessaire à cette tâche.

Les cartographes de la SFO Normandie sont actuellement :

  • Seine-Maritime : Christian Noël
  • Eure : Christophe Davée
  • Calvados : Michel Beer
  • Manche : Alain Rongier
  • Orne : François Radigue

Les cartographes normands sont aussi des représentants de la SFO Normandie dans leurs départements d’accréditation. Ils peuvent être contactés par tout observateur ou personne en quête d’information locale.

Un site de collecte et de partage : Orchisauvage

La cartographie des espèces d’orchidées normandes est constamment mise à jour par l’intégration des données d’observations dans les différentes bases de données. Chacun peut très simplement collaborer à cette activité par la diffusion de ses observations.

Même si vous n’observez que quelques Ophrys apifera sur votre pelouse, vous pouvez choisir de diffuser votre observation. Peut-être Ophrys apifera n’a t-elle jamais été notée dans votre commune ; au contraire peut-être d’autres stations y sont déjà connues. Dans les deux cas, vous contribuez à augmenter la connaissance sur la répartition de l’espèce et sa progression. Pour cela, vous pouvez saisir vos observations sur le site participatif et collaboratif : Orchisauvage, site mis en place et coordonné par la SFO nationale.

S’inscrire se fait en quelques clics. La SFO Normandie peut vous aider pour votre inscription sur Orchisauvage.

De plus, une application NaturaList permet la saisie en ligne sur le terrain, directement à partir de son smartphone.

Orchisauvage facilite le partage d’informations à des fins de connaissances (notamment de recherches) et de conservation. Des précautions sont bien sûr prises pour assurer la sécurité des espèces et des milieux et protéger les données.

Orchisauvage – saisie d’observation sur le site

Le nombre de données en Normandie est en augmentation régulière depuis 2016, année de référence avec l’utilisation d’Orchisauvage généralisée dans les 5 départements.

L’année 2019 détient actuellement le record d’observations sur Orchisauvage avec 9500 données, le total des observations en Normandie représentant plus de 8 % des données sur cette année en France.

  • 2016 : 2300 données
  • 2017 : 3800 données
  • 2018 : 3600 données
  • 2019 : 9500 données

Quant aux espèces les plus observées en Normandie, le top 5 en 2019 est le suivant :

  1. Anacamptis pyramidalis : 15,1 % des données
  2. Orchis mascula : 9,9 % des données
  3. Himantoglossum hircinum : 9,0 % des données
  4. Ophrys apifera : 6,5 % des données
  5. Orchis purpurea : 5,9 % des données
Anacamptis pyramidalis

Sans surprise, on trouve dans ce palmarès normand :

  • d’abord, des espèces ayant un spectre écologique assez large, voire s’accommodant de milieux anthropiques, c’est le cas des 4 premières espèces.
  • des espèces ayant des stades végétatifs (feuilles, rosettes) bien visibles en hiver ou en début de saison, c’est le cas d’Orchis mascula, d’Himantoglossum hircinum et Ophrys apifera, par exemple.
  • des espèces aux inflorescences bien visibles (sauf pour apifera mais dont l’abondance dans ses stations est souvent notable)
  • des espèces présentes dans les 5 départements.