Au printemps 2020, nous vous avons conviés dans la Manche à la recherche des orchis mâles (Orchis mascula). Vous êtes un petit groupe à avoir participé avec vraiment beaucoup d’enthousiasme et nous vous en remercions.

Cette année 2020, nous renouvelons l’opération avec une autre orchidée, l’ophrys abeille (Ophrys apifera). Nous avons bon espoir de vous voir encore plus nombreux à effectuer des relevés et à y prendre plaisir.

Il faudra cette fois écarquiller les yeux car cette magnifique orchidée est moins visible de loin que l’orchis mâle. La floraison, plus ou moins précoce selon les stations, s’échelonne des premiers jours de mai jusqu’à fin juin.

Cette jolie plante se trouve en des milieux très divers, depuis les pelouses d’ornement et les talus routiers, jusqu’aux prairies un peu extensives et aux arrières dunes de notre littoral. Peut-être cette petite orchidée se trouve-t-elle-même dans votre jardin ou dans celui de votre voisin depuis des années mais, du fait de la tonte, n’a pas encore pu vous dévoiler la beauté de son inflorescence ?

Dès que vous dénichez un ophrys, ou un petit groupe d’ophrys, vous avez le choix entre trois façons de procéder :

  • saisir le relevé directement sur une carte, en temps réel ou différé, dans l’APP ‘NaturaList’ sur smartphone Android, qui alimente automatiquement le site de la SFO, Orchisauvage,
  • ou bien saisir le relevé sur le site Orchisauvage et si vous rencontrez des problèmes, nous sommes à votre disposition pour vous aider,
  • sinon, nous envoyer votre relevé avec vos photos éventuelles, par mail à ophrys@manche-nature.fr, et nous le mettrons pour vous sur Orchisauvage.

Quelle que soit la méthode choisie, il sera bien de préciser le nombre d’ophrys à cet endroit et, si possible le stade de floraison : en boutons (encore aucune fleur ouverte sur le pied), début floraison (jusqu’à un tiers de fleurs ouvertes sur le pied), pleine floraison (une majorité de fleurs ouvertes), fin de floraison (jusqu’à un tiers de fleurs fanées en haut de l’inflorescence), fanée (la plupart des fleurs fanées). Exemple de relevé sur un lieu : 4 plantes en boutons, 3 plantes en DF, 4 plantes en PF.

Si vous nous envoyez vos relevés, n’oubliez pas de nous indiquer également :

1) La date d’observation

2) La commune

3) Les coordonnées géographiques (longitude et latitude) en degrés décimaux. Pour avoir ces données, vous pouvez aller sur le site Géoportail. Si vous rencontrez un problème, ne pas hésiter à nous contacter.

Chaque relevé que vous ferez nous permettra de mieux connaître la répartition et l’abondance de cette orchidée dans notre département. Comme en 2019, ces données seront mises en ligne sous forme de cartes, et partagées entre Manche-Nature, la Société Française d’Orchidophilie et le CBN (Conservatoire Botanique National) de Brest.

Jan Wikramaratna (Manche-Nature) et Alain Rongier (Manche-Nature et Société Française d’Orchidophilie)

  • Post Category:Actualités
  • Post last modified:15 mai 2020